Ce que je n’achète plus 🙅‍♀️


Zéro déchet / lundi, mars 23rd, 2020

Depuis que je me suis lancée dans le #zérodéchet, il y a un bon nombre de choses que j’ai arrêté d’acheter puis remplacés. J’ai fait une première liste de ceux qui ont été les plus faciles pour moi à substituer, voir éliminer…

les cotons
Ces petits disques que l’on jette après une seule utilisation.. Quel gâchis ! J’en ai acheté des lavables en magasin bio, que je lave avec mon linge sale. Il suffit d’en avoir un petit stock de 10 et vous êtes armés pour la vie !

• mon déodorant •
Alors ça, ça doit être LE produit qui m’a le plus bluffée. À nouveau, cliquez ici pour retrouver ma recette. Personnellement, j’ai jamais été satisfaite de mes déo… J’ai toujours trouvé leurs odeurs fortes et désagréables. Là, pour le coup, c’est un déo doux pour la peau, qui retient les mauvaises odeurs sans vous empester avec un parfum couvrant. Approuvé à 100%, je ne le changerais pour rien au monde.

• ma crème visage/corps •
Une crème que vous pouvez tout simplement adapter aux besoins de votre peau en changeant les ingrédients à votre guise. Pour une peau hydratée et sans imperfections, venez par là.

• mon baume à lèvres •
Là j’avais mon favori, celui de la marque Nuxe au miel, mhmm… Mais j’ai fait ma version, pas si différente. Si vous souhaitez l’essayer vous-même, c’est par ici !

les tampons
Perso, je ne les supportais pas. Ça m’irritait et m’asséchait, c’était juste insupportable. Alors raison de plus de les remplacer par une solution miracle ! Meilleure pour moi ET pour l’environnement ; j’ai nommé la cup menstruelle ! Alors oui, ça prend un peu de temps à prendre le coup de main mais je vous invite vraiment à essayer. Vous vous faites une faveur à vous-même niveau santé mais à votre portefeuille aussi. J’ai personnellement opté pour la Me Luna.

les protèges slip
Alors eux ca fait des années que j’ai laissé tombé à cause de la sensation et, soyons honnêtes, de l’odeur. Mais après être passée à la cup, je voulais prévenir toute possible fuite et ai donc décidé d’investir dans des culottes menstruelles. Je pensais que ce serait génial et que je les porterais en plus de la cup mais pas du tout. Je ne les porte que la nuit parce que j’ai l’impression de porter une couche et ne me sens pas du tout à l’aise avec… Mais tout le monde est différent ! J’ai des copines qui ne jurent que par les culottes de règles et n’aiment pas la cup. Je pense que la meilleure solution est d’essayer et de voir pour soi-même.

• ma lessive •
Vous trouverez ma recette en cliquant ici ! Je suis très satisfaite de son efficacité.

• le produit vaisselle •
Je parle de ce qu’on met dans le lave-vaisselle. J’ai dû faire quelques essais pour avoir un résultat convenable. Il y a encore une marge de progression mais on y arrive !

• Tabs WC •
Une fois de plus, efficace, bien moins cher, bien meilleur pour l’environnement. Je risque de faire un article avec la marche à suivre. C’est pas bien compliqué, comme la majorité des recettes maison.

l’éponge
Pour ce qui est de l’éponge, j’ai la chance d’avoir une belle-mère qui s’intéresse aussi au mode de vie responsable et en plus de ça, est douée en couture ! Elle a donc fabriqué des éponges elle-même, avec du coton de jean recyclé et de laine spongieuse, et m’en a offert 4. On les passe à la machine à laver quand elles sont sales.

le sopalin
Je ne sais pas quoi dire de plus. Qui a besoin de sopalin sérieusement ? On a réussi à nous convaincre qu’on avait besoin d’un bout de tissu jetable après utilisation unique pour essuyer une tâche ou du liquide renversé sur la table. Alors qu’on a juste à passer un coup d’éponge ou à absorber avec un chiffon qu’on envoie à la machine après usage !

les bouteilles en plastique
Toute mon enfance, j’ai bu l’eau du robinet. C’est quand j’ai déménagé en Allemagne que j’ai commencé à acheter des bouteilles d’eau en plastique. Sans vraiment me poser de question, juste parce que tout le monde le faisait. Heureusement, je suis rapidement revenue à la raison ! Aujourd’hui je ne bois que l’eau du robinet, filtrée. En effet, j’ai tout de même acheté un filtre Berkey pour avoir une eau non seulement potable mais aussi saine, c’est-à-dire sans traces de pesticides, ni hormones, ni médicaments.

• les pailles •
Disons que c’était pas indispensable mais j’aime bien boire avec une paille alors autant en avoir en inox qu’on peut tout simplement passer au lave-vaisselle !

• les poches plastiques •
Forcément. J’utilise des tote bags, tout simplement ! Il s’en fait avec différents motifs, vous en trouverez un à vos goûts. J’essaie d’en avoir un partout où je vais. De même pour les sacs/filets à fruits et légumes. J’en ai un voir deux partout où je vais au cas où je fasse un achat spontané ! Toujours préparée.

Voilà un petit aperçu des choses que j’ai éliminées de mon caddie. Le changement prend du temps, tout ne se fait pas d’un jour à l’autre, et c’est comme ça que ça rend la transition facile et faisable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *